Dar el-Machreq

Liban

C’est avec la fondation d’une maison d’édition à Beyrouth en 1848 que les Pères Jésuites ont entamé une ascension fulgurante et durable dans le monde de l’écrit religieux, théologique, historique, linguistique, philosophique… présentant au Liban et au monde arabe non seulement les dictionnaires, les livres scolaires et universitaires dont ils avaient besoin, mais aussi les études scientifiques, les recherches, les témoignages, les articles, et les essais en trois langues. Sans oublier la contribution du théologien, écrivain et orientaliste Père Louis Cheikho, véritable fondateur de la Bibliothèque Orientale de Beyrouth, directeur et rédacteur principal de la revue trimestrielle al-Machreq, fondée en 1898.

Des noms illustres se sont succédé pour faire de cette maison d’édition un sanctuaire de la pensée Jésuite, et une source inépuisable de bonté, d’amour, de convivialité, de tolérance, d’ouverture d’esprit, de dialogue, et d’entente parmi les hommes.