Ahmed Bouanani

Maroc

Ahmed Bouanani (1938-2011) est une figure injustement méconnue de la littérature et du cinéma marocain. Ses films (Le Mirage, Les Quatre Sources, 6 et 12...) et ses œuvres littéraires (L’Hôpital, Les Persiennes...) ont dû attendre sa mort et la ténacité de sa fille, Touda Bouanani, pour sortir de l’oubli et échapper à la destruction totale de ses archives. Avec des rétrospectives à la Cinémathèque de Tanger, au Jeu de Paume et à la Tate Modern, et la réédition de L’Hôpital chez Verdier et DK éditions, l’année 2012 marque l’acte de renaissance d’une œuvre désormais incontournable.

L’effort de résurrection reste cependant à poursuivre puisque nombre de ses poèmes, scenarios, romans et bandes dessinée sont encore méconnus du public. La Librairie des Colonnes Éditions entend bien participer à cet effort : un numéro de Nejma exhume des inédits de l’auteur et l’essai de Salim Jay (Ahmed Bouanani dans ma bibliothèque) tente de le réinscrire dans l’histoire littéraire ; aux côtés de Robert Walser et Mohammed Khaïr-Eddine.

Défendre la mémoire de celui qui cherchait à réparer l’oubli du Maroc précolonial, n’est-ce pas chercher à ce que le Maroc redevienne enfin contemporain à lui-même en sortant de son amnésie collective ?

Ses livres

Fr

Nejma n°9 - Ahmed Bouanani

15 € Disponible